Politique de prévention et de gestion des conflits d'intérêts
Contacts
 

Directive sur les marchés d'instruments financiers : résumé de la politique de prévention et de gestion des conflits d'intérets du groupe Crédit Agricole

1) Présentation

Le Groupe Crédit Agricole comprend différentes entités qui fournissent de nombreux types de services d'investissement a leurs clients. Le Groupe est, par suite, susceptible d'etre confronté a des situations ou les intérets d'un client pourraient etre en conflit avec ceux d'un autre client ou ceux du Groupe Crédit Agricole, ou d'une entité membre du Groupe, voire a des situations ou les intérets du Groupe seraient en conflit avec ceux de l'un de ses collaborateurs.

Afin d'assurer la protection et la primauté des intérets des clients et de respecter la réglementation applicable, le Groupe Crédit Agricole a mis en place une politique et des procédures visant a prévenir les situations de conflit d'intérets et a remédier aux cas avérés de conflit.

Ce document a pour objet de présenter l'approche du Groupe Crédit Agricole en matiere d'identification, de prévention et de gestion des conflits d'intérets qui pourraient apparaître dans l'exercice de ses activités.

Il n'a pas, en revanche, pour objet de créer, et ne crée pas, de droits ou d'obligations supplémentaires a l'égard de tiers, qui n'existaient pas avant que ce document ne soit mis a leur disposition, et n'a aucun caractere contractuel entre le Groupe Crédit Agricole, ou une entité membre du Groupe, et ses clients.

Une information plus détaillée sur ce document est disponible sur demande écrite.

2) Qu'est-ce qu'un conflit d'intérets ?

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles un conflit d'intérets peut apparaître dans l'exercice d'activités de prestation de services d'investissement. De maniere générale, un conflit est susceptible d'exister des lors qu'une situation risque de porter atteinte aux intérets d'un client. Les trois principales catégories de conflits potentiels sont les suivantes :

  • i) les conflits impliquant plusieurs clients ;

  • ii) ceux impliquant le Groupe, ou une entité membre, et ses clients ;

  • iii) ceux qui impliquent les collaborateurs du Groupe et le Groupe ou ses clients.

3) Identification des conflits d'intérets

Le Groupe Crédit Agricole met en oeuvre des dispositifs spécifiques de contrôle interne, comprenant notamment une revue périodique des activités et des transactions particulieres, afin d'identifier les situations qui pourraient conduire a l'apparition d'un conflit d'intérets.

Il met également en oeuvre des procédures permettant aux collaborateurs de signaler toute situation potentielle ou avérée de conflits d'intérets.

La politique du Groupe prévoit en outre l'enregistrement des types de services et d'activités pour lesquels un conflit d'intérets comportant un risque sensible d'atteinte aux intérets d'un ou plusieurs de ses clients s'est produit ou est susceptible de se produire.

4) Dispositif de prévention et gestion des conflits

Le Groupe Crédit Agricole met en oeuvre et applique des dispositions organisationnelles et administratives particulierement destinées a prévenir les conflits d'intérets et a gérer les cas avérés de conflit. Il effectue également une surveillance permanente des activités exercées afin de s'assurer qu'en ce domaine les procédures de contrôle interne sont appropriées.

Les mesures et les contrôles adoptés par le Groupe Crédit Agricole en matiere de prévention et de gestion des conflits d'intérets comprennent notamment les dispositions suivantes :

  • une politique interne de gestion des conflits d'intérets comprenant des instructions que les collaborateurs doivent respecter afin d'identifier, de prévenir et de gérer les conflits d'intérets ;

  • une politique relative aux opérations effectuées pour le compte propre du Groupe ou des entités membres, ou pour le compte des collaborateurs, afin de s'assurer que les informations confidentielles obtenues lors de leur activité professionnelle ne sont pas utilisées a leur avantage ;

  • des procédures pour prévenir, contrôler ou interdire l'échange d'informationspouvant léser les intérets des clients, comprenant notamment la séparation physique et informatique de certains services ;

  • des procédures prévoyant la transmission rapide a la hiérarchie des situations de conflits 'intérets nécessitant un arbitrage ou une décision ;

  • une politique relative aux cadeaux et avantages reçus ou fournis par les collaborateurs, afin d'assurer qu'ils agissent d'une maniere honnete, équitable et professionnelle, en servant au mieux les intérets des clients ;

  • une politique relative a l'activité de recherche en investissement, afin d'éviter l'utilisation des résultats de la recherche pour favoriser le Groupe ;

  • une formation adaptée des collaborateurs concernés, afin d'assurer une connaissance satisfaisante de leurs responsabilités et de leurs obligations.

Dans certains cas (complexes/particuliers), lorsque le Groupe Crédit Agricole estime que les dispositions organisationnelles et administratives prises ne suffisent pas a garantir, avec une certitude raisonnable, que le risque de porter atteinte aux intérets des clients sera évité, il informe clairement ceux-ci, avant d'agir en leur nom, de la nature générale de ces conflits d'intérets et, le cas échéant, de leur source.

L'information ainsi fournie permettra aux clients de prendre une décision avisée sur la fourniture du service d'investissement.

Dans certains cas exceptionnels, le Groupe Crédit Agricole peut etre amené a refuser d'effectuer une transaction.

5) Dispositions spécifiques au réseau de banque détail

Qualité du service

Chaque entité du Groupe Crédit Agricole fournit a ses clients des informations précises et détaillées sur la qualité des services d'investissement qu'elles proposent et sur les conditions de leur réalisation.

Les entités du Groupe Crédit Agricole permettent ainsi a leurs clients de comparer des propositions portant sur le meme type de service mais dont les conditions de prix ou de réalisation ne sont pas identiques, par exemple en ce qui concerne les délais de réalisation ou la nature des informations fournies.

Choix des intermédiaires

Le choix des intermédiaires externes ou internes au Groupe Crédit Agricole est effectué dans le respect du principe de la primauté de l'intéret du client et du respect de l'intégrité du marché.

Orientation préférentielle

Il convient de rappeler qu'afin de promouvoir une qualité homogene des services d'investissement proposés et de prévenir le mieux possible les conflits d'intérets, le Groupe Crédit Agricole offre, essentiellement a travers son réseau, des produits financiers gérés par lui ou par les entités qui le composent et n'offre donc pas tous les produits disponibles sur le marché.

Chaque chargé de clientele informe ses clients de cette orientation préférentielle.

Les entités du Groupe Crédit Agricole ont la possibilité de proposer a leurs clients des produits ou services conçus par d'autres entités du Groupe. Elles s'abstiennent toutefois de proposer de tels produits ou services lorsqu'ils ne correspondent pas a l'intéret du client, en particulier s'ils ne sont pas adaptés a sa situation.

Un protocole signé en 2001 entre les Caisses régionales de Crédit Agricole Mutuel et les filiales spécialisées prévoit les principes devant régir les relations commerciales des Filiales spécialisées (Services Financiers Spécialisés, Banque de financement et d'investissement, Gestion d'actifs, Assurances.) et les Caisses Régionales de Crédit Agricole Mutuel. Il y est notamment prévu une concertation permanente avec l'ensemble des parties de maniere a assurer une offre de produits et services répondant aux attentes de la clientele et a déterminer la mise en oeuvre opérationnelle la mieux adaptée a leur commercialisation. Cette collaboration commerciale au niveau du Groupe s'inscrit dans un partenariat a long terme et prévoit la fixation des commissions et tarifications de services a des conditions fixées par référence aux conditions de marché.

Les filiales métier ont des principes communs dans leur fonctionnement avec les Caisses Régionales de Crédit Agricole Mutuel et LCL.

La présente politique met spécifiquement en exergue les principes de rémunération au sein du groupe Crédit Agricole sur deux catégories de produits distribués couramment par ses deux réseaux de distribution, a savoir la distribution d'OPCVM et les produits d'émission (actions, obligations, autres titres de créance émis par une entité du Groupe Crédit Agricole).

Une information détaillée peut etre obtenue sur demande écrite.

Concernant la distribution d'OPCVM des entités du groupe CAAM par les Caisses régionales de Crédit Agricole Mutuel, les conditions de rémunération des Caisses Régionales de Crédit Agricole Mutuel par les sociétés de gestion d'actifs sont validées par des instances de Groupe.

De maniere générale :

  • Les droits d'entrée sont acquis dans une grande proportion aux Caisses Régionales de Crédit Agricole Mutuel.

  • les sociétés de gestion d'actif reversent une partie des frais de gestion aux Caisses Régionales de Crédit Agricole Mutuel. Ce montant est proportionnel aux taux des frais de gestion prélevés par chaque fonds. En outre, ce niveau differe selon la classe d'actifs :

    • Fonds monétaires

    • Fonds obligataires

    • Fonds actions et diversifiés.

Une information détaillée peut etre obtenue sur demande écrite.

Concernant la distribution de produits émis par Crédit Agricole S.A. (ou une entité garantie a 100% par Crédit Agricole S.A), les réseaux de distribution reçoivent des commission rémunérant le service de placement qu'ils effectuent pour le compte des émetteurs du Groupe.

Une information détaillée peut etre obtenue sur demande écrite.

Encadrement des activités de gestion pour le compte des entités et des collaborateurs du Groupe Crédit Agricole

Au sein des entités du Groupe Crédit Agricole, les collaborateurs chargés d'effectuer des opérations pour le compte de celles-ci (opérations pour compte propre) ne réalisent pas d'opérations pour le compte des clients. Les entités du Groupe Crédit Agricole évitent ainsi que leurs collaborateurs qui ont acces a des informations confidentielles concernant les ordres des clients soient tentés d'effectuer prioritairement des opérations pour compte propre, en privilégiant ainsi les intérets des entités du Groupe Crédit Agricole par rapport a ceux de leurs clients.

6) Dispositions spécifiques aux activités de gestions d'actifs

Qualité du service

Chaque entité du Groupe Crédit Agricole fournit a ses clients des informations précises et détaillées sur la qualité des services d'investissement qu'elles proposent et sur les conditions de leur réalisation.

Les entités du Groupe Crédit Agricole permettent ainsi a leurs clients de comparer des propositions portant sur le meme type de service mais dont les conditions de prix ou de réalisation ne sont pas identiques, par exemple en ce qui concerne les délais de réalisation ou la nature des informations fournies.

Regles de traitement des ordres

Les entités du Groupe Crédit Agricole respectent strictement les regles de fonctionnement des marchés financiers sur lesquels elles interviennent et s'interdisent toute atteinte a l'égalité de traitement des ordres.

En particulier, elles n'acceptent pas de réaliser des ordres de souscription-rachat transmis au-dela de l'heure limite. De meme, afin de prévenir les abus liés a certaines pratiques et respecter le principe d'égalité de traitement entre clients, les souscriptions-rachats de parts d'OPCVM sont toujours etre effectuées a un cours inconnu.

Rotation des actifs

Afin de respecter le principe de la primauté de l'intéret du client, les gestionnaires de portefeuilles des entités du Groupe Crédit Agricole veillent a ce que les mandats qui leur sont confiés soient rédigés de maniere suffisamment complete et précise. Ils sont tenus, dans le cadre de leur gestion, de veiller a respecter les principes de gestion définis dans les mandats.

Des vérifications informatiques sont effectuées sur les portefeuilles connaissant un fort taux de rotation des actifs qui les composent. D'une façon plus générale, les entités du Groupe Crédit Agricole prennent toutes les mesures qu'elles estiment nécessaires afin de vérifier que le taux de rotation des portefeuilles concernés correspond bien a la stratégie que les clients souhaitent suivre, en mettant en place, notamment des indicateurs de suivi d'activité qui font l'objet d'un contrôle régulier.

Choix et rémunération des intermédiaires.

Le choix des intermédiaires externes ou internes au Groupe Crédit Agricole est effectué dans le respect du principe de la primauté de l'intéret du client et du respect de l'intégrité du marché.

Encadrement des activités de gestion pour le compte des entités et des collaborateurs du Groupe Crédit Agricole

Au sein des entités du Groupe Crédit Agricole, les collaborateurs chargés d'effectuer des opérations pour le compte de celles-ci (opérations pour compte propre) ne réalisent pas d'opérations pour le compte des clients. Les entités du Groupe Crédit Agricole évitent ainsi que leurs collaborateurs qui ont acces a des informations confidentielles concernant les ordres des clients soient tentés d'effectuer prioritairement des opérations pour compte propre, en privilégiant ainsi les intérets des entités du Groupe Crédit Agricole par rapport a ceux de leurs clients.